Galeries

Couple: rencontrer l’amour sur internet…

Bienvenue par ici, dans cet article 100% Love, que du Love, dans lequel je vais aborder la manière de rencontrer l’amour. Bon je vais un peu prêcher pour mon paroisse je l’avoue, le sujet mérite d’être évoqué. Peut-on rencontrer l’amour sur internet? On est un peu mal barré car je garde en tête le témoignage d’un homme qui avait partagé son expérience il y a plus de 10 ans si mes souvenirs sont bons en parlant de son expérience sur le site de rencontre meetic, son partage s’intitulait clairement « Je baise sur meetic », le ton était lancé! ça ne met pas en confiance d’entrée de jeu lorsque l’on veut une histoire sérieuse ou que l’on prône l’abstinence avant le mariage.

Les rencontres d’avant vs les rencontres d’aujourd’hui

De nos jours, les choses évoluent, les mentalités changent. Nous passons tellement de temps sur nos écrans ou dans nos différents emplois que rencontrer quelqu’un sur les réseaux sociaux ou internet ou au travail est d’autant plus probable que le rencontrer ailleurs (c’est mon avis et ça n’engage que moi). Il est probablement plus louable de rencontrer l’amour sur les bancs de l’école, à l’église, dans son voisinage d’enfance que sur internet. Sur internet ça fait “désordre » comme on dit chez moi, comme un sentiment d’échec, sentiment d’avoir raté sa vie sentimentale et de finir sur internet. C’est quand même difficile d’expliquer à ses enfants qu’on s’est connu sur internet non disent certains? Oui certainement, mes enfants ont 3 ans et 8 mois, peut être qu’à leur tour, dans quelques années, se mettront en couple comme dans l’émission l’amour est aveugle ou se marieront comme dans marié au premier regard ou encore un autre type de rencontre qu’on imagine même pas possible encore aujourd’hui.

Je pense sincèrement que beaucoup veulent sauter le pas, sortir de leur célibat, sortir de leur timidité, veulent se donner plus de chances de rencontrer l’amour autrement faute de temps mais ont en permanence des craintes qui viennent de partout : tomber sur le mauvais ou le jugement de la fille « etoula = périmée, chômée », celle qui prend celui qu’elle a sous la main par dépit, prend le dernier choix sur internet, une fin de série etc…! Mais est ce votre voix qui parle ou la voix de votre entourage?. Si vous voulez rencontrer votre futur partenaire à l’église, il faut aller à l’église, dans les transports il faut prendre les transports… Toutes les solutions sont pour ma part OK, il faut juste se donner les moyens ou attendre les signes de Dieu, il faut juste supporter ou assumer ses choix.

Ce qui bloque quelques fois pour se lancer dans la quête de l’amour sur internet

Si vous avez déjà été dans cette démarche de rencontre sur internet ou vous y songez et que vous doutez c’est aussi probablement parce que vous avez déjà entendu au moins une fois une histoire d’une personne ayant rencontrée un voleur, un harceleur, un psychopathe, un violeur, un infidèle, un arnaqueur … ou peut être que vous avez déjà tenté une fois et c’était un flop total…oui ça ne me donne pas envie de se lancer la dedans c’est clair! Mais réfléchissez bien une seconde? Fermez les yeux! Réfléchissez encore..N’avez vous pas déjà entendu de près ou de loin une histoire d’un couple qui s’est connu à l’église, à l’école, dans la rue, sur présentation d’amis qui auraient mal tournés? Tu sais le mec de ta meilleure amie, celui qu’elle connaît depuis le collège avec qui elle devait se marier et qui l’a largué la veille du mariage ? Tu sais le salaud? Oui lui bah tu vois …

Ces profils on les trouve partout en fait! Dans les rencontres sur internet il y a du mauvais mais aussi du bon. Ce n’est pas grave en fait rencontrer quelqu’un sur internet, il faut juste sortir des « que vont penser tes amis, ton entourage » : ah oui sur internet? tu es finie meuf? Tu n’en peux pas de ton célibat? Tu joues tes dernières cartes ? Le genre d’entourage à qui vous n’avez pas déjà raconté la rencontre mais vous savez d’office ce qu’ils vont dire mot par mot.

Si une histoire d’amour échoue, c’est l’échec d’un projet ou l’absence de projet entre 2 personnes, un échec qui peut survenir quelque soit le lieu de rencontre. Tout peut arriver (en bien ou en mal), à n’importe qui, n’importe quand.

Le plus important n’est pas à mon avis le lieu de rencontre mais surtout et avant tout le projet commun, les valeurs communes ou non , ce qui est fondamental pour l’un ou l’autre, ce qui est acceptable ou pas, l’envie de cheminer ensemble, avec ou sans prière, avec ou sans mariage, avec ou sans enfants.

Si vous faites une mauvaise rencontre, c’est une formation pour la prochaine rencontre, vous saurez probablement faire le tri, c’est valable pour les rencontres sur internet, à l’école, à l’église, les pistons bref partout. Mettez celui en qui vous croyez au centre la relation, faites lui confiance, faites vous confiance, ne partez pas d’office du postulat que ça va mal se passer, c’est un faux départ.

Je suis plus à l’aise sur le sujet maintenant, ça n’a pas toujours été le cas avant

Je vais être honnête avec vous, je n’étais pas à l’aise avec cette idée de rencontrer l’amour ou quoi que ce soit d’ailleurs sur internet. Bref je suis une fille simple et compliquée à la fois, toujours animée par ce sentiment que ce genre de démarche est la décision ultime pour ceux qui ont raté leur vie amoureuse. Ce sentiment du « que vont penser les gens » encore pleins d’autres raisons qui laissent surtout aujourd’hui penser que je n’étais pas libre de mes choix, l’avis d’autrui était très dominant. Je n’ai jamais été à l’aise non plus avec l’idée de me faire pistonner par quelqu’un et avoir des amis ou des connaissances communes avec une personne avec qui je suis (ça me mettait hors de moi les pistons, vraiment je n’aimais pas). Je n’étais pas à l’aise non plus de rencontrer l’amour à l’église et qu’à chaque problème que la sœur en christ qui nous suit nous fasse asseoir pour discuter. En fait, je n’étais à l’aise avec rien (vaut mieux en rire qu’en pleurer).

Beaucoup d’exigences envers moi même alors que dans les faits, je sortais peu, assez pantouflarde dans mon genre, très rarement dans les transports en commun, ne me cherchez pas non plus dans les boites de nuit quand j’y allais à l’époque c’était une fois par an max histoire de sortir probablement avec des amis venus me rendre visite, au restaurant je pense plus à attaquer mon plat qu’à regarder les gens ou sourire aux gens qui me regardent. Bref, un condensé de la fille ayant un cahier de charges bien fourni!.

Aujourd’hui, je suis plus à l’aise à aborder le sujet. Ça n’a pas été le cas tout le temps! C’est une expérience qui peut paraître bizarre quand on porte le poids de « ce que vont penser les autres », quand on se dit « on peut tomber sur des personnes bizarres ». Lancez vous si vous êtes à l’aise sur le sujet, ne prenez pas des décisions extrémistes pour tenter le diable et en conclure que c’est un moyen dangereux de rencontrer quelqu’un : des RDV le soir au fin de la cambrousse, renouveler des rdv avec une personne qui ne vous a pas tapé dans l’œil dès les premières rencontres, ignorer certains signaux des mecs beaucoup trop entreprenants dès les premiers échanges, le mec qui vous parle de sexe dès le premier message ! Si vous n’êtes pas ouvert à tout ça next! Time is money, ne prenez même pas le temps de discuter comme vous ferez avec quelqu’un qui vous suit dans la rue et que sa tête ne vous plaît pas.

J’ai été motivé par une amie (A.M.) qui elle même est passée par là, je vous rassure je n’avais ni la tête ni le visage ni l’état d’esprit d’une fille au bout du rouleau qui veut se caser à tout prix. Mon amie est elle même aujourd’hui mariée avec 2 enfants, c’est un couple que j’affectionne, je pense qu’ils ont des hauts et bas comme tous les couples mais j’ai le sentiment qu’ils se sont trouvés. Je pense qu’on a aussi besoin d’entendre ces exemples d’histoire de couples qui se sont trouvés et pas forcement d’alimenter sa recherche par des exemples de couple qui ont échoués qu’ils se soient connus sur internet ou non d’ailleurs. On a besoin d’entendre des choses positives au sujet de ces rencontres mais aussi pour toutes les choses qu’on entreprend dans la vie. J’en connais finalement beaucoup, sur les réseaux sociaux et dans mon entourage proche ou lointain, des histoires qui marchent ‘(2, 5, 10, 13 ans de vie commune, fusionnels, avec ou sans enfants, mariés ou non), j’en connais aussi qui n’ont pas marché et la vie continue.

Je n’ai échangé qu’avec 4 personnes (je ne répondais pas à tout le monde, je regardais le détail du profil avant même de cliquer sur le message, j’en ai croisé un (de jour, dans un café), le CV internet d’un homme d’affaire fortuné de St Brieuc qui fait pleins d’activités nautiques (c’est déjà compliqué avec une nageuse du marigot vous comprenez), la discussion n’était pas fluide dans les 2 sens, des blancs, des longues pauses …. et puis il y a eu le papa de mes bébés et il y a le papa de mes bébés. J’y ai passé 2 mois chrono, pas eu le temps de croiser des pervers ou autres! je ne peux pas témoigner dans ce sens, si si un passionné de photos des pieds de femme en talons, mais bon ce genre je les trouve sur mes annonces vinted, leboncoin ou facebook quand je vends mes chaussures aussi.!

Internet est une porte ouverte sur le monde mais je ne suis pas d’accord sur le fait que rencontrer son amour sur internet c’est forcement une porte ouverte aux problèmes et que les personnes rencontrées ailleurs sont plus sérieuses que celles rencontrées sur internet. Il y a des bons et des mauvais partout.

Mettez toutes les chances de votre coté, quelque soit le moyen que vous avez choisi de rencontrer la personne que vous attendez, soyez libres dans votre tête, soyez disponibles et ouverts pour rencontrer quelqu’un, ne pas en faire une obsession, sortez si vous n’aimez pas internet et quelques fois osez (osez échanger, discuter, sourire, recaler certaines personnes, osez faire le premier pas)!. Chrétien ou païen, suivez votre instinct, vos convictions, restez en accord avec vos valeurs, je vous parle de VOUS et non des autres. En héritage à notre culture, nous avons quelques fois du mal à concevoir que nous en tant que filles puissions faire le premier pas c’est louable certainement mais bon… OSEZ briser certaines idées préconçues.

Je ne saurais vous dire si mon partenaire de vie est l’homme de ma vie ou le bon pour toujours, une chose est certaine, on se supporte bien même quand j’ai envie de lui faire quelques croches pattes!. Si ce n’est pas déjà le cas, je vous souhaite de trouver au mieux votre partenaire de vie ou a minima un nouvel ami, oui vous pouvez aussi rencontrer sur internet quelqu’un qui à défaut d’être votre amoureux ou votre partenaire de vie sera celui par qui vous allez rencontrer la personne que vous attendez ou souhaitez rencontrer : « on s’est connu sur meetic, ça ne l’a pas fait mais je trouvais que ça collerait bien avec mon pote Matthieu, je les ai présenté, ça fait 12 ans que ça dure … » c’est beau l’amour non?

Il est temps de vivre la vie que tu t’es imaginé (retrouve cet article ici, ça peut t’aider à vivre comme tu le souhaiterais)

A bientôt pour des nouvelles aventures!

Los Angeles : carnet de voyage dans la cité des Anges

De retour de Los Angeles, je vous partage notre expérience voyage dans la cité des anges. Los Angeles est une ville agréable, il fait beau presque toute l’année, nous sommes partis en février, il faisait 22 à 25 degrés la journée. Même si l’on préfère la nature, le calme, voyager et visiter Los Angeles au moins une fois est une belle aventure et nous sommes contents de l’avoir fait. Voici quelques éléments qui peuvent êtres utiles et à prendre en compte lors du voyage:

1) Ne pas oublier le formulaire ESTA

Si vous êtes français, quelque que soit votre destination aux USA, il est impératif d’avoir une autorisation d’entrée sur le territoire américain. Elle coûte 14$ par personne (bébé y compris) et est indispensable faute de quoi vous ne pourriez pas séjourner chez l’oncle Sam. Vous pouvez la demander directement sur le site officiel (cliquez ici). Attention! plusieurs sites la propose à des tarifs élevés à partir de 78$ (arnaques et sous traitants, j’ai failli même me faire avoir pour celui de Sacha)!. Aussi, il convient d’anticiper la demande même si la réponse intervient dans les 72h environ, pas de problème si le billet n’est pas encore réservé, le document est valable 2 ans.

2) Choisir la compagnie aérienne

Nous avons réservé avec Air France, trajet fait en collaboration avec Delta (aller avec Air France et retour avec Delta) pour un tarif de 1750€ l’aller -retour à 4 (Sacha ne paie que l’assurance car il a moins de 2 ans). Il est possible de trouver beaucoup moins cher, si vous anticipez longtemps à l’avance ce qui n’était pas le cas pour nous, si vous êtes flexibles niveau date et ou si vous acceptez des vols avec correspondance notamment via Londres par exemple ça coûte moins cher. Si vous souhaitez y aller, vous pouvez vérifier les possibilités avec la compagnie Norwegian (si elle survit), Air Tahiti Nui Nui (nous devions la prendre mais plus de disponibilités à nos dates qui étaient figées) et aussi voir avec ULYSSE TRAVEL, une agence de voyage qui propose des vols à des tarifs intéressants, il y avait des vols à 1100€ pour nous 4 avec des correspondances plus ou moins longues dans divers pays .

3) Choisir son hébergement

Avant de choisir l’hébergement, il est important de définir le planning des activités jour par jour ainsi que les moyens de déplacement que vous souhaitez utiliser éventuellement afin de faire un choix optimal car Los Angeles est une ville avec des bouchons, les quartiers sont grands et éloignés les uns des autres, les parkings coûtent chers. J’ai lu partout qu’il valait mieux loger à Venice Beach ou Santa Monica, j’avoue que les quartiers sont biens et c’est en bord de mer, sauf que c’est soit très cher si vous voulez quelque chose de bien ou c’est pas top (plutôt catastrophique je dirais) si on ne met pas le prix et de surcroît c’est loin des autres activités à faire, avec le trafic ça peut être très compliqué.

West Hollywood est bruyant mais ça reste quand même un emplacement intéressant pour faire du tourisme à Los Angeles. Pour résumer, soit vous changez d’hôtel / de quartier en fonction du planning des visites si vous avez une voiture de location, soit vous restez du coté d’Hollywood, si vous ne souhaitez pas bouger ou vous n’avez pas de voiture et vous vous déplacez en Uber ou en transport dans les autres quartiers.

4) Se déplacer à Los Angeles

Los Angeles est une ville dynamique avec une circulation dense pour aller de Hollywood à Venice par exemple, le trajet peut prendre 35 minutes à 1h30 selon la circulation), des parkings payants partout (coût élevé) et les quartiers sont assez grands et éloignés les uns les autres.

Nous avons fait le choix de ne pas louer de véhicule parce que nous n’aimons louer des véhicules dans des pays que nous ne maîtrisons pas mais aussi nous sommes des bons râleurs au volant alors les bouchons c’est juste pas possible. Aussi, dans certains lieux très touristiques se garer même quand c’est payant c’est un peu compliqué, nous n’avons pas cette patience non plus! Compte tenu du choix de notre hébergement (Hollywood) et de la liste de nos activités, nous avons donc fait un choix délibéré de nous déplacer en transport en commun, en UBER et faire certaines activités à pied.

Louer un véhicule à Los Angeles ne coûte pas cher en soi, vous pouvez vous en sortir à 150/200 € la semaine, le carburant ne coûte pas cher non plus, le plus compliqué ce sont les bouchons (perte de temps), le stationnement (disponibilité et coût élevé) et puis ne vous trompez pas, les amendes sont pimentés (plus que salées! et c’est clairement affiché). Vous lirez partout que les transports en commun sont un casse tête à L.A, je dirais plutôt tout dépend de votre point de départ et d’arrivée, de la durée etc…Attention si vous avez l’occasion de monter dans le bus, prévoyez la monnaie, si vous souhaitez payer uniquement un trajet soit 1.75 dollars et que vous tendez 20 dollars au conducteur, il vous donnera une carte rechargée à 20 dollars!

Si vous prenez des Uber, le principe est à la fois différent et similaire en France. Il est similaire car vous utilisez la même application, éventuellement votre compte paypal et les options de réservation ( Uber X, Pool etc…) sont les mêmes. Ils sont différents car les prix en France sont souvent figés avec quelques rares fois une petite taxe pour les bouchons. A Los Angeles, le prix annoncé lors de la validation est un prix variable par exemple de 30 dollars à 40 dollars, le prix payé sera affiché à la fin de la course et bonjour les taxes! Quand c’est très cher, l’information est disponible, tarif élevé circulation dense par exemple pour aller à Disneyland nous avons payé 40 dollars, 30 min avant le tarif affiché était entre 90 dollars – 110 dollars, conséquence de la circulation!

Au départ de l’aéroport, les taxis et les UBER ne récupèrent pas les passagers dans les terminaux. Ils disposent d’un centre de stationnement situé une dizaine de minutes de l’aéroport qui fait office de lieu de départ. Si vous souhaitez prendre un taxi ou un Uber, vous devez prendre la navette à destination de LAX- IT qui vous récupère devant le terminal ensuite une fois sur place vous pouvez commander votre Uber si vous avez trop de bagages ne vous inquiétez pas il y a du personnel dédié aux navettes qui vont permettre de charger les bagages dans la navette et une fois arrivée sur le centre de départ il a du personnel pour décharger les navettes et vous accompagner vers le départ taxi ou le départ Uber.

Pour les réservations au départ de l’aéroport, l’application ne fournit pas la plaque d’immatriculation mais plutôt un code de réservation à présenter au premier chauffeur de la file UBER ensuite c’est à lui de valider la course sur son application s’il souhaite la prendre en charge.

5) Réserver les activités

Nous avons payé tout sur place, pour le musée des illusions et le musée des selfies par exemple, je n’ai pas vu de différence entre le prix sur place ou les prix en ligne, idem pour Disneyland, vous aurez probablement des offres combinées transport + entrée mais dans tous les cas ça ne réduira pas le tarif de l’entrée et nous ne souhaitons pas des prestations combinées car les horaires de départ et de retour vers les hôtels sont figés, avec les enfants on doit être flexible, nous avons donc choisi d’être indépendants. Nous n’avons pas non plus la carte GO LOS ANGELES CARD car je la trouvais beaucoup trop chère et contraignante.

Nous voulions visiter les studios WARNER BROS mais nous avions dû annuler car la visite de 3h ne peut se faire avec les enfants de moins de 8 ans. Si vous pouvez faites le, ça peut être intéressant, il faudrait comparer les tarifs entre les applications CEETIZ et GETYOURGUIDE.

6) Dans les valises … n’oubliez pas.

Un adaptateur électrique France Vers USA pour charger les téléphones ou brancher les appareils qu’on apporte, retrouvez notre modèle ici

Le porte bébé réversible utilisé la plupart du temps pour Sacha (face ou dos) lors de nos visites => modèle disponible ici

Des organisateurs de voyage pour ranger vos affaires en fonction de vos journées dans les valises, c’est indispensable surtout si vous décidez de changer d’hébergement tout le temps, ça sera pratique, retrouvez le modèle similaire ici

Notre poussette CHICCO GOODIE à pliage facile, elle passe en cabine et prend peu de place, utilisé soit par bébé 1 (3ans) et bébé 2 (7 mois), prend jusqu’à 22 kg, retrouvez la ici.

N’oubliez pas les médicaments de base surtout avec les enfants en bas âge, pour information nous avons payé une boite de 70 sérums physiologiques chez CVS à 31 dollars! en France ça coûte 2,95 euros: n’oubliez pas les basiques, doliprane, vogalene, advil etc… Et prévoyez même de quoi grignoter ou manger pour les enfants, nous étions bien contents d’avoir embarquer du lait demi-crémé (oui oui) et des petits pots pour bébé 2 lorsqu’il réclamait de quoi manger à 3h du matin. En parlant de petits pots, prenez les en France ne vous amusez pas à les acheter sur place.

Los Angeles par jour avec nos minis

Jour 1 : Départ de Roissy, Arrivée sur Los Angeles et repos à l’hôtel

Nous sommes partis de Roissy le samedi à 10h, si vous prenez le vol Air France / Delta, au départ l’enregistrement se fait sur les bornes/ guichets Air France (même si le départ est annoncé avec Delta. et nous sommes arrivés à Los Angeles le samedi à 13h avec un décalage horaire de 9h. Le voyage s’est bien passé dans l’ensemble avec les petits, il y a eu quelques périodes de pleurs pour Sacha car ça correspondait à son horaire habituel pour dormir sinon le trajet s’est bien passé il a joué avec une bouteille en plastique vide, il a pleuré à l’atterrissage parce qu’il avait mal aux oreilles. Les 2 enfants ont dormi à peu près 3 heures pour un trajet de 10h environ.

Nous avons mis à peu près 1h30 entre les contrôles et la récupération des bagages. Il est formellement interdit de filmer entre la descente de l’avion et le passage de contrôle attention à vous car les agents sont très très féroces en cas dérive. Aussi si votre passeport se trouve dans un étui de protection, veuillez anticiper pour l’enlever car la première étape des contrôles c’est de s’enregistrer sur des bornes et vous devez passer chaque passeport dans la borne, elle est calibrée pour recevoir le passeport sans son étui. Il n y a pas de file prioritaire parents avec enfants comme ils existent dans certains pays, vous pouvez toujours demander on vous laissera passer si nécessaire.

Le transfert de l’aéroport à l’hôtel s’est fait en UBER. Nous avons pris possession de notre hôtel à Hollywood au Best Western Plus Hill La soirée s’est soldée par un repas via Uber Eats histoire de se reposer et récupérer les forces pour pouvoir explorer Los Angeles dès le lendemain matin.

L’hôtel BEST WESTERN PLUS HILL est à 600 m environ de Hollywood Boulevard (arrivée par le numéro 6200) et proche de la station de Métro Hollywood Vine de la Red Line. Ce positionnement est assez stratégique pour visiter Hollywood, Beverly Hills. L’hôtel est doté d’une piscine extérieure et d’un restaurant, les chambres sont très bien équipées et le ménage était fait tous les jours quelque soit l’heure à laquelle nous sortions. Par contre il est assez bruyant du fait de sa proximité avec la Freeway et les grands boulevards. Nous avons payé 1450 dollars pour la durée du séjour.

Jour 2: Explorer Hollywood Boulevard

Pour notre première journée de visite nous avons exploré Hollywood à pied notamment : Hollywood boulevard – The Walk of frame – Musée des illusions – Déjeuner au Mac Donald – Musée des illusions (la maison retournée) – Musée des Selfies – Passage devant le TCL – Passage devant le musée Madame Tussauds, avec des arrêts dans les différents magasins (pour la plupart des magasins de souvenirs). Nous avons fait aller retour à pied toutes les grandes activités sont centrées entre le numéro 6200 au 6950 Hollywood Boulard (En métro de Hollywood vine à Hollywood Highland) avant et après il n y a rien d’intéressant.

C’est en parcourant toute l’avenue que vous découvrirez les étoiles des stars, certains sont dans les rues adjacentes. Si vous souhaitez celle d’un artiste en particulier il convient de regarder sur internet la position exacte. Pour Charles Aznavour, c’est aux alentours du numéro 6200 proche de la station Hollywood Vine. Si vous cherchez la mienne, vous ne la trouverez pas, vous pouvez vous offrir la vôtre au prix de 10$ (et oui la célébrité a un coût), le vendeur ambulant qui vous offrira ce moment de célébrité se situe proche du musée Mme Tussauds.

C’était une bonne journée de marche, de visite à rythme lent. Il y a beaucoup de monde au musée des illusions, nous sommes arrivés à 10h c’était parfait. Nous avons payé 40$ par adulte pour le musée de l’illusion (car nous avons fait les 2 cotés sinon c’est 25$ et 15$ pour la maison retournée) et 25$ pour le musée des selfies, Sacha et Ethan n’ont pas payé, c’était gratuit. Ce sont les 2 musées du secteur qui sont intéressants à faire avec les enfants, le reste avait peu d’intérêt pour moi et les avis ne sont pas forcément top sur les différents sites d’évaluation.

Jour 3 : Prendre de la hauteur sur Hollywood et flâner à The Farmer Market and The Grove

Nous avons démarré cette journée en mettant le cap sur le HOLLYWOOD SIGN. Si vous êtes parents avec enfants, flemmards ou non sportifs l’adresse exacte est : 7300 CANON DRIVE DR, nous avions un super point de vue. Si vous êtes sportifs et randonneurs il y a 1000 itinéraires pour y aller. Après le HOLLYWOOD SIGN, nous avons filé au Griffith’s Observatory, c’est un lieu qui permet d’avoir une vue sur le Hollywood Sign (de loin) mais aussi sur la ville d’Hollywood. Vous retrouverez dans le coin des pique-niqueurs, des coureurs etc…

Ensuite nous sommes allés à the Farmer Market and the Grove. Je vous recommande vivement d’y faire un tour pour nous ça a été le coup de cœur absolu.J’aime ce genre d’endroit où lorsque vous arrivez vous vous sentez bien d’entrée. C’est un mélange de la Vallée Village (France), Time Outlet Market (Lisbonne) et certaines places de Porto.

Flâner, faire les magasins, manger assis ou sur le pouce au marché fermier, se poser dans un mini parc en écoutant de la musique où assister aux arts de la rue, faire quelques aller et retour dans ce mini tram appelé TROLLEY à la fois moderne et d’époque …. vous avez le choix! Le trolley est gratuit et ne parcourt que quelques mètres mais il permet de se mettre dans l’ambiance des lieux ! Attention il ne circule pas entre 15h45-17h car il recharge sa batterie.

Nous avons déjeuné au rooftop du MIXOLOGY BUCA THE FARMER MARKET, pour environ 70 dollars.. Les burgers sont à tomber et on a une vue imprenable sur the farmer market et le trolley du Groove.

Jour 4 : Une journée à Beverly Hills

Pour cette journée, nous nous sommes baladés à Berverly Hills en commencant par la célèbre avenue RODEO DRIVE, le centre commercial TWO RODEO, nous avons arpentés les rues Canon DR, Beverly DR. C’est assez calme comme endroit, assez chic et épuré, des jolies boutiques (très instagrammables d’ailleurs).

Nous souhaitions manger dans un restaurant californien « The rooftop Grill » situé au 225N Canon DR mais finalement impossible d’accès suite à la venue du président américain dans la zone, si vous allez à L.A et que vous la testez dites moi ce que vous en pensez. Nous avons finalement mangé dans un restaurant italien VIA ALLORO , installé à la terrasse arrière, pas mal avec les enfants. En ce qui concerne les plats en eux mêmes rien de fou fou pour nous.

Après le restaurant, nous avons mis le cap sur le BEVERLY HILLS SIGNS (adresse exacte 9439 Santa Monica Blvd, Beverly Hills), ensuite nous avons fait le tour à pied de quelques maisons de célébrités, il existe plusieurs activités payantes en moyenne 40 dollars pour faire le tour en mini bus avec un guide au cas où vous ne souhaitez pas marcher. Dernière visite de la journée, petit stop pour un joli spot au BEVERLY HILLS HOTEL (adresse exacte 9641 Sunset Boulevard, Beverly Hills).

Jour 5 : Le Centre de Los Angeles ou presque

Pour cette journée, nous avons pris le métro au départ de la station Hollywood Vine « Red Line  » jusqu’à Union Station puis la Gold Line pour aller à CHINA TOWN, LITTLE TOKYO et ART DISTRICT. Je vous conseille de visiter ces lieux uniquement si restez plus de 6 jours à Los Angeles , si vous êtes passionnés du street art ou la multiculturalité, sinon on peut s’en passer. Si vous êtes fan du street art, il y a des visites guidées avec de nombreux organismes pour visiter LITTLE TOKYO, connaître l’histoire de ce quartier et faire le tour de ART DISTRICT.

Nous avons déjeuné chez KURA REVOLVING SUSHI BAR, la nourriture est très bonne, le restaurant est bien organisé et l’attente est quasiment inexistante une fois installée, on passe la commande et on réceptionne les plats soi même. Je vous recommande le « BEEF OJYU », c’est une tuerie.

Nous avons ensuite terminé la journée du coté Hollywood Studio à la tombée de nuit, rien que la zone, le mouvement des personnes et le flux des véhicules c’est quelque chose de beau à voir. Concernant le métro, il est parfaitement adapté à des familles avec enfants et poussettes, les ascenseurs sont fonctionnels et assez larges, les lignes Red Line (métro) et Gold Line (version RER) sont assez propres avec des planchers au même niveau que le quai (pas besoin de surélever la poussette pour descendre ou monter).

Jour 6 : De Venice à Santa Monica

On commence par la fin : A FAIRE et A FAIRE, superbe journée!

Nous avons démarré la journée par les Canaux de Venice en arpentant au hasard, les canaux sont artificiels, les maisons sont jolies, puis nous sommes arrivés à Venice beach ocean front walk (5/10 minutes de Venice Beach à pied), nous avons marché jusqu’à Venice Pier.

Nous avons déjeuné au Restaurant MERCEDES GRILL VENICE BEACH, ce sont des plats latinos, des saveurs très très proches de celles d’Afrique (haricots, plantains etc…).

Ensuite nous avons marché de Venice Beach à Santa Monica environ 3km à allure lente tout en profitant des nombreuses attractions et des spectacles du parcours: arrêt au Venice Sign, une petite glace, du street-art, le muscle de Venice Beach, les cabanes de secouristes en bord de mer, Venice Beach Skate Park, les spectacles de danses, les artistes, les musiciens, les magasins de souvenir, les magasins vintage et décalés etc… il est possible de le faire à vélo, il y a une piste cyclable adaptée.

Et puis, l’arrivée à Santa Monica à la tombée de la nuit est un magnifique spectacle pour les yeux et je ne suis pas certaine de bien retranscrire avec mes photos ce que je vois avec mes yeux: c’est ce que j’appelle les petits bonheurs et ça mérite de la gratitude envers .. Bon je dérape! c’est l’émotion mais si vous avez l’occasion d’y aller, restez jusqu’à la tombée de la nuit, c’est magnifique. Allô les SUNSET LOVER! Et puis la célèbre roue offre un magnifique spectacle pour les yeux.

C’était une MA-GNI-FI-QUE journée, que je RECOMMANDE!

Jour 7 : Une journée à Disneyland Park

Après toutes ces émotions des visites, nous avons consacré cette journée à Disneyland, histoire de faire plaisir à mini nous. Nous avons choisi Disneyland au lieu de Hollywood Studio car il y avait plus de choses à faire à Disney Park pour son âge, aussi nous ne l’avons pas encore fait en France avec lui c’était l’occasion. Et puis Le parc Disneyland en Californie est le premier des parcs Disney, de plus le seul Royaume Enchanté conçu et vu par Walt Disney, il a une histoire.

Personnellement, je ne suis pas fan des attractions à haute sensation (autrement dit j’ai la trouille) donc nous avons fait des attractions plutôt calmes et adaptées pour les 3 ans. J’ai particulièrement adoré l’expérience en sous marin et je le recommande. Nous avons déjeuné sur place, les tarifs étaient assez accessibles et c’était assez bon.

Jour 8 : Hollywood – Melrose – Hollywood by night

Dernière journée à Los Angeles, nous avons commencé la journée par Hollywood Boulevard, puis nous avons déjeuné au JAMESON IRISH PUB tarif accessible, des bons sandwich, pas très kids friendly mais on a trouvé un moyen de se poser.

Ensuite nous avons pris le bus, direction MELROSE (ce n’est pas très loin en soi): Street-art, magasins vintages, des restaurants de toutes spécialités et tout au début de Melrose Avenue c’est le château d’eau de L.A (pour se faire une manucure, pédicure etc.. les tarifs sont quasiment les mêmes qu’en France).

Nous avons terminé la journée par Hollywood Boulevard by Night, si vous n’avez pas d’enfants je vous recommande de le faire c’est vraiment un autre monde, on y voit de tout, il ne faut pas avoir un esprit coincé. Il y a aussi beaucoup de food truck qui s’installent la nuit et certains ont une longue file d’attente, signe que ça doit être bon!. Nous avons dîné au HARD ROCK CAFE à Hollywood Boulevard, le cadre est super mais un peu bruyant et pas très kids friendly (mais bon les garçons dormaient dans le boucan 😅). C’est donc ainsi que nous avons passé notre dernière journée à Los Angeles.

Jour 9: Retour en France

Le retour s’est fait avec la compagnie Delta. Tout s’est bien passé, l’attente, le vol et l’arrivée. Les garçons ont dormi dès le départ pendant 2h et aussi à l’arrivée.

Et alors combien ça coûte tout ça …

Je tiens à préciser qu’un voyage à L.A (aux USA d’ailleurs) n’est pas un voyage économique mais ce n’est pas un voyage à Tahiti non plus donc la notion d’argent dépend du budget de chacun. Ci dessous quelques idées de tarifs :

  • Vol Aller – Retour: 1750 € avec AIR FRANCE
  • Hôtel 8 nuits : 1280 € avec BEST WESTERN HOLLYWOOD PLUS
  • Restaurant: note variable entre 60 € et 100 € selon les restaurants (attention les tarifs affichés dans les restaurants n’incluent pas les taxes) + les menus enfant n’existent pas partout, regarder les portions du voisin peut être que vous pouvez partager l’assiette avec votre mini s’il ne mange pas beaucoup comme le mien ou faire vos sandwichs si vous êtes en location AIRBNB (ce que nous n’avons pas fait). Les factures de nos UBER EATS étaient en moyenne de 40€.
  • Musée des selfies : 22€ par adulte
  • Musée des illusions : 22€ par adulte + 13 € pour la maison retournée (optionnel)
  • Disneyland Los Angeles : tarif journée 123€ par adulte + 117€ pour un enfant de moins de 3 ans (nous avons fait le parc Disney Park uniquement et attention il s’agit des tarifs en semaine, le week-end c’est plus cher).
  • Métro journée : 1.76 € la carte et 6.18€ la journée

Nous habitons en province donc il faut ajouter à cela, le carburant aller retour vers Roissy, le parking à Roissy, les péages, les UBER à Los Angeles, les goûters, les dépenses utiles et inutiles etc…

Toutes les bonnes choses ont une fin…

Notre séjour à Los Angeles s’est bien passé, j’ai aimé parcourir ses spots et cette ville très clichée. Mes plus beaux souvenirs sont the farmer market and the grove, le parcours de Venice Beach à Santa Monica et la tombée de la nuit à Santa Monica Pier.

Si vous avez déjà visité la cité des Anges, je serais ravie d’avoir vos impressions. Qu’avez-vous pensé de Los Angeles ? Avez-vous d’autres conseils voyage pour découvrir la ville ? Qu’avez-vous préféré ? Qu’est ce que vous n’avez pas aimé?. Nous sommes certains d’y retourner pour visiter les parcs nationaux californiens et les alentours et soyons fou pourquoi pas une escale à Los Angeles en allant à Tahiti ou à Hawaï (petit message à l’univers ou à Dieu pour mes finances)

A bientôt pour des nouvelles aventures!

Il est temps de vivre la vie que tu t’es imaginé!

Toi qui me lit qui es tu? Une éponge émotionnelle, une personne sûre d’elle? une personne qui fonce vers sa destinée ? Une personne qui se laisse guider et dicter les choses ? …. Je vais vous parler de la frustration causée par les diverses remarques de l’entourage proche au nom de la bienveillance (ou de la malveillance) : dicter tout, imposer, de donner son avis pour tout et n’importe quoi n’importe quand.

Je ne vais pas revenir sur le cas de l’allaitement vs biberon à la naissance de mon fils aîné ou encore des amitiés où vous devez rendre des comptes pour absolument tout ou comme un bébé on vous dicte tout et si vous n’appliquez pas vous n’êtes pas la bonne copine. Je connais l’incidence et l’impact des mots que les gens posent sur nous ou que nous posons d’ailleurs sur les autres. Et même quand on est une personne confiante, avec une forte personnalité, qui ne se laisse pas faire …certains mots restent dans nos têtes: il y a des gens qui un jour vous disent des choses et ça vous bloque! Ça me fond le cœur chaque fois même sur un sujet banal de savoir que quelqu’un a prononcé des mots ou balancé des phrases qui ont fini par créer de la frustration ou des blocages à une autre personne.

Faites attention aux tueurs de rêves ça commence par des petites phrases du quotidien ça se poursuit pour des choses importantes l’entreprise que tu veux créer, le voyage que tu veux faire etc…. : oui oui voyager avec des enfants c’est galère! Oui mais je veux oser si je ne le vis je ne saurais pas, créer son entreprise c’est risqué mais si je ne saute pas le pas je ne saurais pas, partager sa vie sur les réseaux sociaux c’est risqué mais si tu as envie de le faire et que ça te rend heureux fais-le!

Parce qu’il est temps de vivre la vie que tu mérites et tant pis si tes amis d’hier ne sont plus tes amis d’aujourd’hui c’est le cycle de la vie! pas besoin de payer des cours de développement personnel pour qu’on te le dise: reprends toi et vis! il parait qu’on ne vit qu’une fois …. c’est maintenant.

En général, les gens qui vivent dans l’insécurité permanente veulent transmettre leur peur aux autres (de manière volontaire ou pas d’ailleurs).

Ce matin en échangeant avec une maman, je me suis rendue compte de la lourdeur de la tâche, je lui confiais que son compte Instagram voué à être un compte professionnel allait bien avec le thème famille (parce qu’elle m’a posé la question) et que je ne comprenais pas pourquoi elle s’entêtait à s’orienter vers un autre domaine et bim bim! : « Je sais que c’est aussi mon créneau mon problème actuellement c’est que mon entourage me sermonne à propos de l’exposition des enfants, ça m’a bloqué! Ça m’a freiné! J’en suis à un point où quand même on me demande de dépanner pour garder un autre enfant on me dit pas de storie pas de photos sur Instagram stp alors que je n’ai jamais partagé leurs enfants sur mes réseaux juste les miens et quand je vois les polémiques sur ces sujets sur d’autres comptes je suis totalement bloquée, j’y travaille mais le regard des autres sur ma vie est trop pesant» ….

Libérez vous des personnes qui ne cherchent pas à comprendre vos besoins, vos motivations, vos envies et qui vous sermonnent ou vous bloquent . Il est important que chacun vive sa vie comme il l’a décidé! Personnellement mes amis, ceux que j’appelle amis ne peuvent pas prononcer ce genre d’injonction envers moi car ils savent très bien que je ne me peux pas me permettre de balancer leurs enfants sur les réseaux sociaux s’ils ne le font pas eux mêmes 1) sans leur autorisation 2) …. les vrais amis le savent et savent différencier leurs insécurités de mes besoins. Ils savent aussi que ce qui me passionne, ne les passionnent pas forcement tant que « chacun est bien dans sa chose et respecte celle des autres tout va bien ».

Mamansem ne me dira pas ça parcequ’elle sait je ne le ferais pas sans accord, nos amies doivent nous connaître et dans mon cas je reçois plutôt des messages de type : tu peux le mettre dans ta storie ça ne dérange pas. C’est dans ce sens que ça doit marcher! OK… il est temps de vivre la vie que vous avez décider, il n’est pas anormal qu’on vous questionne sur votre besoin de partager ceci ou cela, certains ne demandent qu’à comprendre mais il n’est pas normal que l’on transpose ses craintes et ses peurs à d’autres. L’exposition (ou le partage selon moi) dépend de sa vie personnelle, de ses valeurs et de ses envies etc… ce qui est beaucoup trop pour les uns, ne l’est pas pour les autres.

Je viens de loin aussi et j’ai dû dire stop aux messages du type « maintenant plus besoin de s’appeler y a qu’à aller sur Instagram on sait tout »: Comme vous voulez, vous êtes libres de choisir votre mode de communication avec moi, mais j’avoue que c’est le caractère typique de ceux qui pensent que 15 secondes de storie c’est toute votre vie et c’est too much … ils te voient sourire ou pleurer ils savent tout : ton état de santé, ton solde de compte bancaire, bref ta vie quoi…

Posez vous 2 secondes! Réfléchissez bien c’est en général ceux qui ne prennent pas souvent de vos nouvelles qui pensent ce genre de choses. j’ai pris le large il y a 2 ans : « Bonjour si un sorcier veut me bouffer il me bouffera il saura où me trouver que j’expose ou non ma vie sur les réseaux sociaux je prends la décision de vivre ma vie comme je l’entends car j’ai compris qu’en partageant comme ça, ça me rend heureux » Voilà comment j’ai pris mon indépendance: les freins, les limites c’est moi qui les définit et je suis plutôt dans le mood plus on m’interdit plus je fais.

Si vous êtes d’origine africaine, vous saurez donc que la peur de sorciers et de la jalousie est un leitmotiv du « vivons caché, vivons heureux » et si vous êtes congolaises, vous connaissez certainement le mythe ou la légende du sorcier qui prend le « Air Makanda » un avion utilisé par les sorciers pour aller attaquer les gens de manière obscure même à 10000 km la nuit! Si la légende se confirme je pense qu’un sorcier même si vous vous cachez saura vous atteindre alors prenez le risque de vivre la vie que vous méritez pour mourir dignement le jour J! Je suis de celles qui pensent que plus on a peur des choses plus on les attire.

Si vous êtes dans le monde des réseaux sociaux vous avouerez aussi que voir les stories, lire les blogs et regarder les photos de certaines personnes connues ou inconnues peuvent remonter le moral à un moment de bad mood, susciter des envies de se surpasser, de donner le meilleur de soi, être heureux etc… Internet a des bons cotés je vous assure!

Si vous ne l’avez pas encore lu, je vous conseille le livre « les mots pour un bien«  de Celine , avec une superbe préface de Danielle (BestofD), un retour d’expérience sur les bienfaits sur le partage.

En écrivant ses mots, je repense à toutes ces personnes avec qui j’ai échangé et j’échange sur les difficultés d’enfanter, de trouver l’amour, des relations au travail, de maintenir son couple, sur la gestion d’un budget, les bons plans bref de tout ou de rien etc… c’est aussi ça les réseaux partager et recevoir , croyez moi certaines relations virtuelles sont plus saines que les relations réelles.

Choisissez votre entourage et libérez vous des injonctions! Vivez la vie que vous avez décider de vivre et vivez la à fond! Vous n’êtes pas dans ce monde pour conforter les insécurités des autres. Les personnes qui vous aiment comprendront vos choix, s’ils ne les comprennent pas ils respecteront vos décisions par amour, par pudeur, par respect. Si elles ne le comprennent pas et ne les acceptent pas, peut être que vous n’êtes pas avec les bonnes personnes pour être vous mêmes?

Et si vous viviez la vie que vous méritez de vivre? FOUTEZ VOUS LA PAIX vraiment!

Et puis un jour, vous osez!

Et puis un jour,vous dites non!

Et puis un jour, vous vous en foutez!

Et puis un jour, vous vivez!

J’espère que ce message fera du bien à plus d’une personne, Yes YOU CAN!

Comment économiser de l’argent : l’épargne pour les nuls

Si vous êtes comme moi « Madame on ne vit qu’une fois », l’épargne est un sacré challenge, non pas par manque de volonté mais parce que j’ai beau vouloir ne pas aimer les imprévus, les imprévus m’aiment.  Du coup, pourquoi ne pas vivre et la suite on verra. Je casse souvent la tirelire (épargne personnelle j’entends)!. Et puis on va se l’avouer mais quelques fois on vise trop haut, les résolutions du début d’année..et quand la somme augmente assez vite, on est tenté de casser la tirelire, vrai ou faux? si tu réponds VRAI tu es une consommatrice tout comme moi.

Ne me parlez pas des « Likemlemba » = les tontines c’est super (euh illégales en France quand même je précise), si tu es la dernière du lot et que l’équipe est superbe ça te permet de te discipliner. C’est un bon système qui fonctionne bien en Afrique et qui aide beaucoup ! Mais alors en France mon Dieu ….

Je me suis donc laissée entraîner une fois par un club de tantines (les tatas ) super gentilles et très motivées OMG ! catastrophe … du haut de mes 29 ans à l’époque j’’ai été nommée « Mama likemlemba » un privilège et une galère à la fois : contrat, avenant, faire que tout fonctionne à merveille c’était mon rôle …. en écrivant ces mots j’ai presque envie de « chanter le monde eh le monde matata de Fally IPUPA  » CAR:

J’y ai laissé toute mon énergie : retard de versement, raisons diverses, relances de celle qui doit récupérer l’argent à l’échéance. Physiquement, j’étais fatiguée comme une personne qui avait porté des palettes à bout de bras : gardez l’argent à la banque c’est mieux !

Pour revenir à l’épargne normale, si vous n’arrivez à vous discipliner voici une méthode que j’ai démarré depuis Janvier que je trouve simple et efficace (on en reparle à la fin de l’année). Elle peut aider à se discipliner : épargner sur un compte épargne ou dans une tirelire une somme variable par semaine par ordre croissant ou ordre décroissant à vous de choisir :

Solution 1: Semaine 1 : 1€, Semaine 2 : 2€ …. et enfin Semaine 52 : 52€

Ou l’inverse

Solution 2: Semaine 1 : 52 €, Semaine 2 : 51€…. et enfin Semaine 52 : 1€

Pour ne pas alimenter la flemme, il est possible de planifier en avance les virements ( bien évidemment il faut avoir de l’argent sur le compte initial ). Cette méthode vous permet de cumuler 1378 € à la fin de l’année. Il n’est pas encore trop tard pour se lancer voici le plan d’épargne de départ si vous démarrez maintenant:

SemaineMontant épargné – CroissantMontant épargné – Décroissant
11,00 €52,00 €
22,00 €51,00 €
33,00 €50,00 €
44,00 €49,00 €
55,00 €48,00 €
66,00 €47,00 €
TOTAL21,00 €297,00 €
Si vous commencer maintenant

Allez GO et on se dit RDV à la fin de l’année avec 1378€: 2 paires louboutins, des voyages au Portugal, prendre soin de soi etc.. ça peut toujours servir.

A bientôt

City guide: une journée à Camaret sur mer en Bretagne

Camaret-sur-mer, vous connaissez?. C’est un petit coin de la Bretagne, dans le Finistère nord, cette ville offre des paysages magnifiques, oups nous sommes au bout du monde mais ça vaut vraiment le coup.

Trêve de bla-bla-bla, mon coup de cœur : les falaises de la pointe du Pen-hir et les petites plages sauvages qui se trouvent aux alentours bien évidemment il faut qu’il fasse beau vous me direz! Je vous confirme que ça arrive, plusieurs fois dans l’année. Petit retour en images de notre dernier passage à Camaret sur mer!

Le port de Camaret sur Mer – Finistère – Brztagne
Une épave de bateau
Nous ❤️
L’église : n’hésitez pas à laisser une petite pièce au passage
La championne du monde de natation (je pèse mes mots sans prétention aucune). La bouée vient de chez Cdiscount
Une rue du quartier des arts
Point de vue à la pointe du Pen-hir
Family first and what else ….
Proche du centre
Les maisons colorées de Camaret sur mer
Une épave de bateau à Camaret

Et voilà un petit aperçu de ce petit coin de paradis. Je ne suis pas bonne photographe mais je suis certaine que votre talent, vos yeux et probablement votre drone vous permettront de capturer mieux et de vous créer des souvenirs de vacances ou d’un week-end au top!.

À bientôt pour des nouvelles aventures

Nadia