3 semaines dans un état d’esprit inhabituel

C’est très bizarre tout ça, ça me parait assez récent et assez lointain. Pour la première fois, j’ai eu l’impression de ne m’être pas nourrie des bonnes ondes sur les réseaux sociaux. Je pense avoir vue et lue beaucoup trop d’histoires sur les vies qui basculent à cause du cancer, pour moi dont cette maladie fait partie des choses que je crains le plus, ça a été très compliqué. Peut être pas les réseaux sociaux, peut être juste ma peur face à cette maladie du siècle. Tout a commencé par une douleur au sein gauche, je le sentais de temps en temps, JF ne sentait rien mais moi si, je sentais quelque chose je ne sais plus à quelle fréquence je me palpais d’ailleurs! Un jeudi, d’une semaine de congés je me suis touchée et j’ai sentie la même boule/douleur. J’ai tout de suite appelée le médecin, la mienne était en congés, RDV semaine prochaine si vous le souhaitez, sur une échelle de 100 la pression était à 40, non je ne peux pas attendre, si quelqu’un d’autre est disponible je prends répondis je! Oui mais c’est un homme madame … pas de soucis … ok 16h45 avec le docteur M.

16h45, le docteur est à l’heure, qu’est ce qui vous emmène par ici. Je sens une douleur au sein gauche depuis un moment… depuis quand je ne sais pas je ne sais plus … la pression est à 60! Sauriez vous me dire si les douleurs ressenties arrivaient souvent dans des périodes proches des règles …. euh je ne sais pas! Avez vous eu des ganglions? Moi : non! Ok on va examiner tout ça. Le médecin m’examine et nous définissions ensemble la zone douloureuse puis il conclut qu’il faille faire une mammographie, vous êtes jeunes donc il vaut mieux vérifier bien que je pense qu’il y ait rien car la palpation ne me donne aucun indice.

Je pense que j’étais déjà dans un mood j’ai le cancer, c’est la catastrophe…c’est ce qu’on appelle chez les chrétiens la voix du diable, à défaut de positiver je vois déjà le pire, j’imagine le pire

Je sors de chez le médecin avec mon ordonnance, je me pose dans ma voiture. Je téléphone à l’hôpital de ma ville, quelqu’un décroche non désolé rappelez nous plus tard pour un RDV en octobre nous n’avons pas de médecin actuellement pour ce type d’examen, notre recrue arrive en octobre sinon cherchez ailleurs!Octobre ??? inutile de se demander octobre de quelle année, même cette année, c’est déjà bien loin! quelle cruauté! la pression monte, une petite voix me dit tu vois tu n’as pas de RDV ma cocotte! ça se complique ton affaire.

Qui peut patienter jusqu’en octobre? sachant que la pression est à 70 à ce stade. Je cherche le numéro de la clinique sur Google avant même d’entrer sur la page j’aperçois déjà une information mammographie délai 2 mois ! Les rendez-vous se font en ligne, je me connecte, je tente de prendre un rdv mais je ne comprends pas la liste des propositions. Si je me trompe et qu’on me dit que je n’avais pas fait le bon choix pour la prise de rendez -vous 2 mois plus tard, ce sera la catastrophe… j’appelle donc la clinique! Rendez-vous le 13 juillet madame. Le 13 juillet? ok je suis en vacances cette semaine c’est la veille de l’anniversaire de mon fils, c’est stressant non? attendre 2 mois puis avoir un résultat la veille de l’anniversaire de son fils … Toutes mes pensées se bousculent en une seconde! Alors vous préférez quelle heure ? Moi: euh je ne sais pas comme vous voulez comme vous pouvez !

Je pense que mon ton était morose, d’un air déprimé! Mon interlocuteur me demanda : que vous arrive t-il? Moi : j’ai une douleur au sein donc on préfère se rassurer. Vous avez quel âge ? 36 ans … ok! Lundi 14h40 avec votre ordonnance ok? Ok merci. On est passé de octobre à juillet puis de juillet à lundi. On était jeudi 29, rendez-vous donc lundi 3/05. La pression était à 100 clairement, tellement d’histoires lues et entendues, je croise les doigts, Je serre ce que je peux pas le temps de me morfondre, j’ai une amie qui a un soucis personnel, elle me parle, me raconte ce qui lui arrive, on cherche des solutions, je me concentre sur cette histoire, je pense avoir passé mon week-end sur Whattapps et échangé avec elle…. son problème occupe mon week-end et m’évite ainsi de passer d’une pression de 100 à 1000!

Lundi 03/05, reprise du travail. A 14h20, je quitte le site , je fais un crochet à l’appartement je récupère JF qui m’attendait en bas de l’immeuble. On arrive à la clinique, on s’enregistre et on attend! Une porte s’ouvre, c’est mon tour, elle prend mon ordonnance, la lit et me dit je reviens, je vais voir le médecin radiologue, la pression était telle que j’ai même failli pensé qu’elle avait déjà posé le diagnostic juste en me regardant (la voix du diable je vous dis)… je me suis ressaisie (mais non il n y a rien). Elle revient et m’explique : le radiologue me confirme que je dois faire une mammographie des 2 seins ensuite il passera faire l’échographie, attention ça ne veut pas dire qu’il y a un soucis c’est juste une protocole car vous êtes jeune et c’est la première fois que vous passez cet examen. Elle a peut être lue dans mes pensées, très bien d’avoir expliqué je ne sais pas dans quel était je serais si elle m’avait basculée de la mammographie à l’échographie sans me prévenir c’est ce qui se passe quand on suspecte quelque chose. Je me déshabille, elle m’explique : ça va compresser, ça peut être douloureux et désagréable mais ça ira … je suis les instructions, gauche, droite, elle me bascule dans la salle d’échographie puis le radiologue arrive, gauche, droite, bon ça va ? Moi euh c’est un peu le stress quoi. Je comprends tout à fait …. mais tout est ok, vérifiez bien la prochaine fois si la douleur ne survient pas dans une période proche des règles.

Tout est bien qui finit bien ? Oui , la pression redescend de 100 à 10. Nous rentrons, je lis le compte rendu : il mentionne que je suis une patiente de type C, je regarde sur internet : explication la plus simple j’ai une forte poitrine, plus de glandes que de graisses au niveau des seins, je tombe sur une page canadienne qui dit attention type C et plus, risque de mammographie avec des clichés à blanc donc diagnostic faux possible. Je me rassure par le fait que ma mammographie était suivi d’une échographie, double check up. Le lendemain j’ai mes règles, c’est bien ça j’étais dans une période proche des règles , la pression passe de 10 à 0.

Une semaine après les règles, je fais la vaisselle, je sens une douleur à l’aisselle gauche, j’en parle à JF, je lui dis le médecin m’avait demandé si j’avais des ganglions je n’en avais pas. Hier , je suis rentrée j’étais fatiguée très fatiguée je n’ai pas bougé de mon lit, il me répondit : il faut reprendre RDV Vendredi. Le lendemain, je discute avec ma mère, je bouge mon téléphone, je sens une douleur sous l’aisselle droite, je touche, ganglion aisselle droite.

Je bascule dans une psychose, c’est bien le mot, je suis malade, j’ai le cancer ils n’ont rien vu! les signes sont là…. je stresse, vendredi (qui était le lendemain me parait une éternité)…

Je ne sais plus comment était la nuit, courte ou longue, je ne sais plus. Le lendemain je repars au travail, ultra fatiguée (mental, moral and co à -20). J’appelle le médecin, sa secrétaire me dit ok pour 12h45. J’arrive chez le médecin avec mes scanners et après avoir écouté 2/3 podcasts sur le cancer du sein (grosse erreur, grosse grosse erreur …. je n’étais clairement pas en l’état je me suis enfoncée)! Elle me regarde elle sent que ça va clairement basculer en session consolation – coaching and co, elle me suit depuis 10ans, elle m’a déjà vu au plus bas (l’accident de mon frère) mais là elle a sentie que c’était encore une autre dimension. Autre chose qui m’a fait plonger, j’ai relu mon compte rendu, c’était codifié ARC2!

ce que dit le code

ACR 2 : on a des images qui ne sont que des anomalies bénignes, cela comprend les petits ganglions axillaires, les microkystes, les images dont on ne sait pas ce que c’est mais qui sont strictement inchangées depuis des lustres, des fibro-adénomes ou kystes bien connus déjà et qui ont été identifiés en tant que bénins …

ce que je comprends

J’ai un boule c’est le cancer ils n’ont rien vu … ce qui me plonge en réalité au plus bas c’est que je suis adepte du « fais attention à tes pensées elles deviennent des actions ou des réalités, je suis tombée dans une boucle sans fin, comme je pense que je suis malade, donc je deviens malade, je suis malade parce que j’ai pensé que je suis malade donc j’ai attiré la maladie« . Pauvre médecin qui doit basculer en séance coaching: Bon Nadia, je ne vois rien d’anormal, je pense que c’est la toxoplasmose, la mononucléose… les fatigues, les ganglions aussi mous qui se déplacent comme ça, ce n’est pas le cancer etc… dans 48h ça va disparaître on va faire des prises de sang sachant que celles de mars étaient bonnes, on va refaire pour trouver la cause. Je ne vous ai jamais vu dans cet état, regardez moi, répétez après moi : je ne suis pas malade, je ne ferais plus de mammographie avant mes 50 ans, il ne manquait plus qu’elle ajoute au nom de Jésus …..j’étais au plus bas. Je sors de là, ni rassurée, ni détendue, je n’ai pas mangé depuis le matin donc je file faire ma prise de sang, lundi soit 2 jours plus tard, je récupère mes résultats : Mononucléose.

Quand tu es à 1000 et qu’il faut redescendre à 0, tu luttes, je tente de lutter avec le mot ACR2, le médecin avait tout expliqué mais la voix qui cohabite avec moi ne veut pas. Je me suis demandée si après avoir lue et relue les devis construction, mon corps ne manquait pas d’adrénaline et avait besoin de s’inventer quelque chose, je ne sais pas, c’était un peu calme après avoir passé pleins d’étapes pour notre projet. La bonne nouvelle c’est que tout va bien non? bon mes 2 amies y sont passées quand même, mon amoureux et puis mon pasteur aussi a dû remettre une bonne couche de coaching, de verset et de positives vibes.

Pourquoi je vous raconte tout ça, je ne sais pas, peut être pour clôturer cet épisode assez perturbant! A bientôt sur des sujets plus passionnants comme la construction.

Xoxo!