Maternité : l’accueil du petit frère entre bouleversements et les petits bonheurs


Maman a un bébé dans le ventre

La question de l’annonce et la préparation de notre fils aîné est vite arrivée pendant la grossesse de bébé 2. J’étais dans un état de fatigue et de vomissements intenses que nous avons fait le choix d’expliquer très tôt pourquoi maman était fatiguée, qu’elle dormait souvent et qu’elle ne pouvait pas jouer avec lui. Nous ne sommes pas posés la question s’il allait comprendre ou pas, il fallait lui dire : maman est fatiguée, elle a un bébé dans le ventre. Avec du recul, je pense qu’il avait quand même saisi le message et pas forcément compris le lien qu’il aura avec ce supposé bébé à venir et ce que ça engendrerait pour lui mais il avait compris le concept, comme l’arrivée de bébé Alexandre dans PEPPA PIG. Il avait demandé s’il restera longtemps avec nous ou il repartira? Dans l’épisode où PEPPA et sa famille reçoivent bébé Alexandre, c’était juste pour quelques jours.

C’est d’ailleurs à ce moment-là et toujours en référence à PEPPA PIG qu’il surnomma le bébé qui était dans le ventre : PETIT CHOU.

J’avais lu quelques informations

J’avais lu, parce que je me suis renseignée sur le sujet les bouleversements que pouvaient entraîner l’accueil d’un autre enfant à celui qui était déjà là. Nous étions certains qu’il y aurait des bouleversements car l’arrivée coïncidait avec l’entrée à l’école maternelle, fini le cadre restreint à 2/3 enfants chez la nounou et aussi l’apprentissage de la propreté qui avait démarrer mais qui n’avançait pas. Pendant la grossesse il n’y avait pas de problème particulier car notre fils aîné est assez  proche de son père plutôt qu’à moi. Il avait compris que je ne ferais pas forcément du foot avec lui, que je les accompagnerais pas forcément dans les balades parce que j’étais fatiguée. Et, tant que le père assurait tout cela, il n’y avait pas de soucis et ma belle-mère nous a beaucoup aidé en cette période. Ici, il n y a pas eu de cadeau spécial à offrir avant, pendant ou après la naissance pour prévenir d’une certaine jalousie ou pour marquer le coup: nous avons jugé que ce n’était pas utile et ça me gênait un peu cette idée limite d’éponger un éventuel chagrin par du matériel. Aussi, nous n’avons pas prévu de liste de naissance ni d’achat massif pour bébé qui aurait fait que, notre numéro 1 ressente le besoin d’avoir des cadeaux parce que le frère en reçoit pendant les visites.

Les derniers moments à 3

3 mois avant l’accouchement il spécifiait assez souvent son envie de monter dans le petit train touristique de notre ville chaque fois qu’il le voyait. Nous avions donc décidé que ce serait l’activité familiale à faire avant l’arrivée du bébé : « Collect moments ». 2 jours avant mon hospitalisation pour déclenchement, nous avons donc organisé cette sortie : petit tour en ville, tour du petit train puis petit restaurant au Buffalo Grill. Il s’en souvient comme si c’était hier, il y avait moi, papa et maman et il n’y avait pas encore petit chou …. nous répète t-il caque qu’il pense à cette journée. Nous avons profité de l’occasion pour lui expliquer pourquoi il allait chez mamie, que j’irais à l’hôpital et que quand il me reverra il y aura petit chou avec nous. Il était content de partir chez mamie, car chez mamie on jardine sans contrainte.

L’arrivée de petit chou

Le lendemain de la naissance de petit chou, il est venu à l’hôpital nous rendre visite, pas de problèmes particulier il était tout content et insistait vraiment pour le porter. Les visites à l’hôpital se sont enchaînées tous les jours sans aucun problème. De retour à la maison nous avons constaté :

#1. Après quelques semaines et alors que nous faisions le cheminement d’arrêt de la tétine dont je parle dans mon article ici, il prenait souvent la tétine du petit frère pour la mettre dans sa bouche alors que la sienne était abandonnée très souvent un peu partout. Quand on le questionnait sur ce geste il répondait que lui aussi était un bébé, lui qui prônait souvent être un adulte et un grand frère.

#2.Après 1/2 mois alors que nous avions fait quelques pas vers la propreté et certes nous n’étions pas encore à 100% prêt. Il y a eu vraie régression : à savoir que lorsqu’il avait une couche il ne se passait rien alors que lorsqu’il était sans couche il ne courait plus aux toilettes ou n’allait plus sur le pot mais faisait ses besoins dans ses vêtements. Lorsqu’on essayait de lui parler et questionner sur le sujet “ pourquoi tu as fait pipi dans tes vêtements “ il répondait tout simplement “parce que j’ai besoin j’ai envie voilà!”. Quand on sentait qu’il était prêt à faire quelque chose et qu’on souhaitait l’accompagner aux toilettes, il refusait catégoriquement “non je n’ai vraiment pas besoin” et ça tournait en séquence pleurs, cris etc. …. Cette régression a duré quasiment 4/5 mois.

#3. Les petites crises de jalousie: je ne sais pas si on peut appeler ça crise de jalousie mais ça s’apparente à cela. Par exemple pour les séances photos il faut toujours des siennes car il n’aime pas forcément patienter et se laisser imposer les choses donc quand il refuse on insiste pas forcément par contre quand il voit que son frère fait des photos, il veut finalement le faire en précisant mais petit chou a fait donc faut faire avec moi aussi. De temps en temps au début, nous avons constaté des petits moments de prise d’autorité et de positionnement en tant que grand frère, des moments où il ne laisse pas la possibilité à petit chou de faire les choses il lui dit non toi tu es bébé je suis le grand frère donc tu me laisse faire ok?. Il y a eu aussi des moments où il souhaitait que l’un parent fasse des choses avec lui en faisant attendre petit chou “lui étant prioritaire selon lui”.

Chaque fois, il a fallu prendre le temps d’expliquer et rassurer sur sa position, sa place etc...

Hormis ces 3 grands constants ou bouleversements, cette aventure est quand même concluante dans la mesure où c’est un super grand frère, très câlin, très prévoyant (je mets des barrières pour protéger petit chou), surveille beaucoup (mais maman vient petit chou pleure et il ne doit pas attendre) et en ce moment il veut vraiment jouer avec lui comme si c’était un copain, de temps en temps à autre il se souvient que c’est un bébé il ne peut pas encore faire ceci ou cela. Depuis 3 jours ils dorment dans la même chambre, des fous rires garantis avant de s’endormir. Oh que je les aime ces deux-là!

Alors chez vous comment s’est passé l’accueil du petit frère?

Xoxo 💋

2 commentaires sur “Maternité : l’accueil du petit frère entre bouleversements et les petits bonheurs

  1. L écart d âge entre mes deux filles est de 3 ans et demi. Lorsque Melissa est arrivée Léa lui a offert son doudou ourson qui prénommé « Nono ». Peut être sa façon à elle d entrer en contact avec sa soeur 😃 Melissa s’est accroché à cette peluche durant de longues années. Lorsqu elle avait besoin de se poser lorsqu elle était triste dans son sommeil lorsqu elle était malade …En reniflant la patte de Nono 😂😂 à de nombreuses reprises j ai du recoudre cette patte ! Puis un jour ne supportant plus cette odeur de fennec malgré les innombrables lessives de Nono j ai fini par jeter cette patte 😂 elle est du coup passée sur la deuxième et ce jusqu’à ce qu elle prenne de l indépendance. Ce lien entre les deux soeurs existe toujours. Nono trône à la maison et nous passons parfois des moments toutes les trois à nous souvenir des anecdotes relatives à cette peluche. Lea avait transmis son amour à sa soeur par cet intermédiaire. Elle n a jamais été démonstrative outre mesure envers sa soeur et j ai parfois senti un peu de jalousie envers Melissa par moments. Mais j ai toujours fait en sorte d être juste avec mes deux oiselles. Tout en respectant leurs différences de caractère et leurs personnalités. Les enfants doivent intégrer qu ils sont complamentaires et pour le premizr que le nouveau né n est pas un compétiteur mais un allié quand maman et papa grondent 😃 pour le deuxième le premier n a pas non plus le monopole il était là avant certes mais chacun doit trouver sa place. Les parents sont la pour ne pas louper cette étape importante. Pas de différences et de la justesse avec les deux enfants. Et comme il est bon de voir de la complicité entre ses enfants ! !! Bisous aux loustics miss 😚😚

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.